En voyage au Brésil pour un événement de capoeira, j’ai eu la chance de passer une semaine à Arraial d’Ajuda; un petit village à la pointe Sud de Bahia au charme irrésistible. Retour sur un voyage fait de calme, de confort et de soleil.

Nous sommes arrivés à Arraial d’Ajuda en prenant un ferry à Porto Seguro, mythique ville touristique du Brésil et terre natale de la lambada.  Une fois de l’autre côté du fleuve, il nous a encore fallu rouler pendant quelques petits kilomètres pour atteindre Arraial d’Ajuda notre destination finale.

En y arrivant, on est tout de suite couvert par la tranquillité apaisante des lieux. Bien loin des agitations des grandes villes Brésiliennes; Arraial d’Ajuda baigne dans un cadre paisible, calme et des plus reposants. Le centre du village est malgré tout, un peu plus animé avec ses restaurants, et ses boutiques de vente de produits locaux. Le centre est aussi parsemé de petites ruelles ou en flânant, on se laisse vite envahir par un agréable sentiment de bien être qui règne partout à Arraial.

Centro Arraial d'Ajuda

Toujours dans le centre, vous trouverez un petit marché avec des fruits exotiques très savoureux qui raviront vos papilles. Les saveurs sont justes incomparables avec ce qu’on peut trouver en Europe. Rien ne vaut en effet des bons fruits qui ont eu le temps de mûrir au soleil sur l’arbre. Un fruit en particulier avait attiré mon attention, le Açai. C’est le fruit d’un palmier d’Amérique du Sud dont la pulpe est utilisée pour faire des sorbets ou des glaces servies avec des tranches de banane. Un vrai délice! On en trouve un peu partout au Brésil mais c’est à Arraial d’Ajuda que j’ai eu l’occasion d’en goûter la première fois.

Açaï

Açaï

Une chose intéressante à Arraial d’Ajuda, le village se trouve tout à proximité des habitations des tribus indiennes. Il n’est donc pas rare de croiser des « indiens » pataxo dans le centre, habillés de leurs tenues traditionnelles avec leurs couronnes à plumes. On s’imagine vraiment dans un film hollywoodien! Mais fort heureusement, on est bien loin de l’image très péjorative que les productions nord américaines renvoyaient d’eux. A Arraial d’Ajuda, les « indiens » sont de paisibles artisans qui viennent écouler leurs produits sur les marchés. Je profite donc de l’occasion pour rendre hommage à ma façon à un peuple très brave, qui s’est entièrement fait dépouiller partout sur le continent américain.

Arraial est aussi entourée d’une impressionnante réserve équatoriale que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de visiter. Nous avons pu malgré tout profiter d’un petit bout, visible depuis la place derrière l’eglise Nossa Senhora d’Ajuda. En réalité, depuis la place, vous aurez droit à une vue imprenable sur la réserve avec l’océan atlantique au fond.

Nossa Senhora d'Ajuda

Nossa Senhora d’Ajuda

Réserve Arraial d'Ajuda

Réserve Arraial d’Ajuda

Comme tout village de vacances qui se respecte, Arraial a aussi ses plages. Tout aussi calme que le reste du village, loin de l’engorgement que peuvent connaitre les célèbres plages du Rio de Janeiro comme Copacabana, ou Ipanema. Nous avons surtout profité de la plage de Mucugê qui s’inscrit dans un décor fabuleux. Ses falaises ocres en font l’un des emblèmes d’Arrail d’Ajuda et l’une des plages les plus prisées de la région.

Falaises praia do Mucugê - Arraial d'Ajuda

Falaises praia do Mucugê – Arraial d’Ajuda

 

Praia do Mucugê - Arraial d'Ajuda

Praia do Mucugê – Arraial d’Ajuda

A propos de l'auteur

Articles similaires

Lors d’un voyage à Bonn, j’ai fait un petit passage à Cologne, l’une des plus grandes et plus...

Des villes du Maroc que j’ai visité, Fès est assurément celle qui m’a le plus marqué. Dans ce billet,...

En grand amateur de Jazz, j’aimerais vous parler aujourd’hui d’un prochain rendez-vous à Paris. Du 21...

3 Commentaires
 
  1. Nicole 2 novembre 2015 à 9 h 58 min Répondre

    Ça à l’air sympa comme village de vacances! Le Açai donne vraiment envie :-)

    • Rhay 4 novembre 2015 à 11 h 59 min Répondre

      Merci Nicole! Ne rates jamais une occasion de manger du Açai 😉

  2. kareine 13 mars 2017 à 13 h 47 min Répondre

    je rêve d’y mettre pied un jour le Brésil ! sympa merci pour le partage

Laisser un commentaire

CommentLuv badge