Lanzarote

Paysages du monde  /   /  Par Rhay

Comme je vous l’avais déjà raconté ici, j’ai eu l’occasion de passer une petite semaine de vacances à Fuerteventura des canaries. Lors de ce séjour, j’ai pu faire un petit tour sur l’île voisine de Lanzarote et sans le savoir, je m’étais embarqué dans la découverte d’une île très originale et comme on en voit peu dans les revues touristiques.

Dès l’arrivée de mon ferry en provenance de Corralejo (Fuerteventura), je me suis senti dans un autre monde. A Lanzarote, les maisons sont toutes basses, uniformément peintes en blanc, les portes et fenêtres en vert. Aucun immeuble ne vient gâcher cette  homogénéité visuelle et il n’est pas non plus question de polluer le paysage avec des panneaux publicitaires. Les villes de Lanzarote, sont calmes, discrètes et d’un charme irrésistible. A mille lieux de l’agitation des villes occidentales, même les plus modestes. Une atmosphère paisible y règne donnant à la fois, un sentiment de solitude – on se croit seul au monde – et recouvrant d’une grande hospitalité. On a envie de se relâcher complètement et de profiter du temps.

Lanzarote

Lanzarote

De temps malheureusement, nous n’en avions pas beaucoup. Il fallait traverser l’île du sud au nord, dans toute sa longueur pour voir les choses les plus intéressantes. Sans pour autant mener les visites au pas de charge, nous avions un parcours et un programme assez optimisé. Sur notre route, un petite ville attire mon attention. Son joli nom en premier, Yaiza (prononcer : Yaïssa), qu’aurait porté la fille d’un roi des premiers habitants de l’île; puis son coté paisible, ses maisons blanches comme celles des autres villes et le paysage de montagne dans lequel elle s’inscrit. J’ai tout juste traversé la ville de Yaiza mais son image est restée gravée dans ma tête pour toujours et pour une raison inexpliquée. Sans doute qui si je retourne à Lanzarote un jour, j’irai y passer plus de temps.

Yaiza - Lanzarote

Yaiza – Lanzarote

Nous avons fait notre premier véritable arrêt au Jameos del Agua. Un ensemble de grottes souterraines formées par les éruptions du volcan de la Corona. Le site a été en partie aménagé par l’artiste local Cesar Manrique, grand architecte de l’île. Tout ou presque à Lanzarote porte son influence. Les maisons toutes blanches dont je vous parle depuis quelques lignes, c’est aussi lui. Au Jameos del Agua, ses travaux ont constitué à rendre une partie des grottes exploitable et accessible aux visiteurs. Dans la partie basse de la première grotte, un lac souterrain abrite de petits crabes, les Jameitos, endémiques de l’île. Ce sont de petits crables albinos devenus complètement aveugles, la grotte ayant été plongée dans l’obscurité pendant plusieurs milliers d’années.

Nous avons aussi visité la Geria, qui parait être un miracle sur une île aussi aride. En effet dans cette vallée, les paysans arrivent à faire pousser des vignes dans une terre de lave. Ils usent de moyens plus ou moins ingénieux pour soutenir une nature qui parait laissée pour compte, après les ravages opérés par les éruptions volcaniques pendant des millénaires. Des murets de pierres protègent les pieds de vignes du vent et de petits morceaux de lave permettent de retenir la rosée du matin afin de leurs apporter un minimum d’eau. Malgré toutes ces difficultés, le vin de Lanzarote est absolument délicieux, vous pouvez me croire sur parole 😉

Vignes Geria - Lanzarote

Vignes Geria – Lanzarote

Le site le plus impressionnant de l’île reste le parc national de Timanfaya. Lui aussi en partie façonné par Cesar Manrique. Une importante partie du parc présente un spectacle de désolation. On voit s’étendre à perte de vue une immense mer de lave séchée. La vie y semble complètement absente. Avant de se solidifier, la lave a  eu le temps de dessiner différentes formes, des plus simples aux plus improbables. La compagnie qui gère le parc organise une balade de 14 km uniquement en bus pour visiter l’ensemble du site. La balade est assez passionnante et il se dit la bas qu’elle représente un petit tour sur la lune. La comparaison n’est absolument pas usurpée, Timanfaya rappelle indéniablement l’idée que nous avons des paysages lunaires. En plus de la mer de lave, les montagnes d’El Fuego aux couleurs rouge ocres  font également partie de ce qu’il y a de plus beau à voir à Timanfaya.

Volcans Timanfaya - Lanzarote

Volcans Timanfaya – Lanzarote

A la fin de la visite en bus, nous avons eu droit à quelques démonstrations qui ont pour but affiché d’en mettre plein la vue aux touristes et de prouver l’activité encore très réelle d’un des volcans du parc. L’une des expériences par exemple permet de se rendre compte que la chaleur du volcan se ressent à seulement quelques centimètres de profondeur du sol. D’autres plus impressionnantes sont proposées mais je préfère vous laisser les découvrir personnellement quand à votre tour, le vent vous portera sur la lune.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Après ma déclaration d’amour à Etretat, je vous propose dans ce billet un autre petit retour sur le...

Dans une petite ville de Normandie, jadis paisible village de pêcheurs, je me dévoile aux Hommes....

Parfois, nul besoin de partir très loin pour passer de belles vacances. C’est d’ailleurs le choix de...

Laisser un commentaire

CommentLuv badge