J’écoutais récemment de la musique malienne quand j’ai littéralement été subjugué par un puissant solo de balafon. La beauté et la combinaison des douces notes de l’instrument me fit voyager très loin, me faisant redécouvrir à quel point cet instrument était fantastique. Je me suis donc décidé à vous parler ici de ce bel instrument d’une richesse incroyable mais encore trop peu connu.

Le balafon serait apparu en Afrique de l’Ouest, plus précisément dans le royaume de Sosso au XIIe siècle. Le premier balafon de l’histoire, le Sosso Bala  existerait toujours et serait précieusement gardé dans la Guinée actuelle. L’instrument est en général formé de 16 ou 27 lames de bois disposées par taille sous lesquelles sont placées des calebasses pour constituer la caisse de résonance. Un balafon comporte autant de notes qu’il a de lames en bois. Donc plus le balafon est grand plus sa gamme est étendue. Par raison de commodité et pour que le joueur placé au centre puisse atteindre toutes les notes d’un bout à l’autre de l’instrument, on retrouve parfois des balafons courbés à l’une des extrémités. Le joueur peut ainsi sans se déplacer, taper sur toutes les lattes en bois avec ses deux mailloches.

Balafon

Balafon

En Europe, le balafon a donné naissance au xylophone qui est resté un instrument rudimentaire pendant une très longue période. Il finira tout de même par connaitre une certaine notoriété quand il sera adopté par par de grands musiciens classiques comme Stravinsky qui l’incluront dans leurs œuvres.

Le balafon étant lui aussi un instrument traditionnel des griots, y jouer relevait d’un parcours initiatique précis. Aujourd’hui l’instrument s’est bien démocratisé et est adopté par des musiciens de tout genre. L’un des plus grands joueurs actuels est un ivoirien d’origine malienne, Aly Keita. Sa maîtrise de l’instrument et son jeu envoûtant contribuent grandement à populariser le balafon partout dans le monde. Un autre grand ambassadeur du balafon n’est autre que le percussionniste allemand Gert Killian qui après avoir parcouru l’Afrique pour parfaire sa pratique de l’instrument, s’attache aujourd’hui à le rendre accessible aux jeunes musiciens désirant l’adopter et à le faire connaitre partout dans le monde.

Calebasses sous le balafon

Calebasses sous le balafon

Comme j’en ai pris l’habitude sur les billets musicaux, avant de vous quitter, j’aimerais vous partager un morceau d’Aly Keita, le virtuose dont je vous parlais plus haut. L’introduction du balafon au début de la chanson est pour moi juste sublime. Le morceau s’appelle Hommage; je ne pouvais pas mieux finir cet article. J’espère que vous aurez les mêmes frissons que moi en l’écoutant.

 

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Des percussions en Afrique, on connait surtout le Djembé sénégalais. Pourtant, il en existe une...

Aujourd’hui je vous propose un petit retour au Brésil pour découvrir ensemble la Batucada, une...

Abordant de temps en temps sur ce blog les musiques du monde et leurs instruments, j’aimerais vous...

2 Commentaires
 
  1. Doun 15 octobre 2015 à 23 h 14 min Répondre

    Tout ce qu’il faut pour finir une belle soirée… Et je m en vais rejoindre Morphé sur ces douces notes de Balafon. Merci 😉 :-*

    • Rhay 16 octobre 2015 à 8 h 45 min Répondre

      Merci à toi Doun! J’espère que t’as tait de beaux rêves 😉

Laisser un commentaire

CommentLuv badge