Les rencontres sont pour moi une dimension importante des voyages. En plus des découvertes de nouvelles cultures, de nouveaux paysages ou de nouveaux lieux insolites, les rencontres humaines constituent bien souvent la petite cerise sur le gâteau-voyage. C’est l’élément imprévisible par excellence d’un voyage. Il peut totalement en changer la nature, en bien ou en mal. Les rencontres peuvent vous faire détester un voyage ou le graver à jamais dans votre cœur. J’ai presque toujours eu la chance de n’en faire que des heureuses. Dans ce billet, j’aimerais vous parler de quelques unse de mes rencontres de voyage qui m’ont beaucoup marqué.

Le chauffeur guinéen

La première rencontre que j’aimerais évoquer dans cet article est celle avec un homme avec un cœur en or que j’ai côtoyé pendant 4 mois. C’était lors d’un voyage d’études en Guinée, plus précisément dans la région de Mamou. La bande d’expatriés que nous étions, avait la chance d’avoir un chauffeur et un pick-up à notre disposition pour nos déplacements. Une joyeuse bande de bienheureux! Les déplacements dans la région où nous étions auraient été bien compliquées sans notre pick-up.

Mamadou notre chauffeur, est un homme comme on en croise peu dans une vie. Il avait une gentillesse naturelle qui faisait qu’on se sentait bien à ses cotés. Dès les premiers jours, nous avons tous été touché par sa simplicité et sa disponibilité. Mamadou avait une façon d’être qui rendait sa compagnie très agréable. Rien qu’à l’écriture de ces lignes, je ressens encore son aura bienveillante comme s’il était à mes côtés.

Nous avons passés de longs moments à discuter avec lui à discuter après nos journées de travail. Il nous parlait souvent de sa femme et de ces enfants et nous apprenait des rudiments de la langue peul. Mais, le plus troublant avec Mamadou, c’est que je ne pourrais pas évoquer un événement important avec lui qui aurait rendu notre rencontre spéciale. C’est pourtant l’une des rencontres de voyage les plus marquantes de ma vie de voyageur. Il était tout simplement un personnage singulier par sa générosité, sa simplicité et sa bienveillance.

Le Brésilien à Madrid

Lors d’un voyage à Madrid avec différents collègues, je me suis retrouvé un peu perdu un soir à un dîner.  Je n’arrivais à m’accrocher à aucune conversation et même si de mémoire, le repas était très bon, la soirée était partie pour être très très longue. Le genre d’expérience qu’on n’a surtout pas envie de vivre en voyage.

Mais au beau milieu du repas, une chose assez incroyable s’est produite. Un mec à l’autre bout de la table se leva de sa chaise pour venir s’asseoir à une place libre à coté de moi. Il venait juste pour le plaisir de discuter. Sans le savoir, Francisco allait complètement sauver ma soirée! En plus d’être un mec sympa qui spontanément venait échanger quelques mots avec moi, il avait une autre grande qualité à mes yeux, il était Brésilien! Je revenais moi même tout juste d’un voyage à Salvador de Bahia au Brésil et j’avais encore la tête toute remplie de mes nombreux bons souvenirs. Que le seul Brésilien du resto vienne discuter avec moi ce soir pour me sauver de l’ennui était juste impensable. Nous avons donc passé tout le temps du reste du repas à papoter. Nous avons passé tout du Brésil en revue. La vie la-bas, les beaux endroits que j’ai eu la chance de visiter et de son fils qui comme moi est un passionné de capoeira.

Le guide à Lanzarote

Pendant mes voyages, bien souvent, je préfère faire mon planning en toute autonomie. Loin des circuits bien définis avec une machinerie bien huilée. Le libre voyageur ne saurait se conformer aux contraintes d’un voyage organisé. Mais lors d’un voyage à Fuerte Ventura des Canaries, j’ai eu l’opportunité de profiter d’un voyage organisé sur l’île voisine de Lanzarote.

Pour une fois, je m’étais laissé séduire. La compagnie qui organisait le déplacement était la seule qui proposait un guide francophone et ceci à un tarif des plus avantageux. Nous avons donc traversé le petit bout d’océan atlantique qui sépare les deux îles pour nous rendre à Lanzarote. Ceci en compagnie de notre guide francophone qui en réalité était d’origine allemande! Il nous a fait voir des lieux tout aussi fabuleux les uns que les autres comme le Timanfaya ou le Jameos del Agua.

Sa bonne humeur communicative et ses intéressantes explications en français avec un accent allemand très typé en ajoutaient beaucoup à la sympathie du personnage. Mais ce qui le rendait différent des autres guides, c’était son coté engagé; il n’hésitais pas à rappeler certains fait historiques douloureux et à les dénoncer. Il était par exemple réellement sensible au génocide des guanches, premiers habitants des Cannaries, massacrés et dépossédés de leurs terres par les colons espagnols.

Le pilote américain

J’étais tranquillement assis dans un avion d’US Airways pour un petit vol entre Charlotte et Philadelphie aux USA. En plein vol, un pilote en uniforme de la compagnie est venu prendre place dans le siège vide à coté de moi. Après un long soupir, il me dit : « J’espère quand même que l’autre gars à qui j’ai laissé les commandes sait piloter un avion! » 🙂 Euuh What!!!… oui j’espère aussi sinon tu ferais mieux d’aller reprendre ta place dans le cockpit!

Evidemment je ne lui ai pas répondu ça, au contraire. J’ai trouvé assez amusante sa façon de briser la glace pour engager la conversation en s’installant à coté de moi. C’était bien un pilote de US Airways mais il ralliait simplement Philadelphie comme n’importe quel passager. Une fois arrivé à Philadelphie, il devait prendre les commandes d’un autre pour une autre destination. C’était un bonhomme très sympa et très drôle. On était bien loin des clichés du pilote mystérieux et inaccessible qu’on croise parfois dans les halls d’aéroport. Nous avons discuté de nos passions, de nos métiers respectifs et du coté solitaire de la vie de pilote.

Car on y pense pas souvent quand on voit des pilotes de ligne mais l’enchaînement des vols n’est pas toujours facile à gérer. Cela laisse souvent bien peu de place à la construction d’une vie familiale voire même sociale. Pour mon pilote américain, ce fameux vol à Philadelphie devait être le dernier d’une tournée éreintante. Il devait ensuite pouvoir souffler pendant deux semaines chez lui et retrouver enfin ses 2 petits chatons 🙂

Voila quelques unes de mes histoires ordinaires de rencontres de voyage. De moments simples mais qui m’ont bien marqué et dont je garde de très bons souvenirs. Je reviendrai certainement vous en raconter d’autres ici. En attendant, si vous avez aussi fait des rencontres mémorables lors de vos vacances, n’hésitez pas à me les partager en commentaire.

Evaluation : 5.0/5. A partir de 1 vote.
Patientez s’il vous plait
A propos de l’auteur

Articles similaires

De la Belgique, on connait surtout Bruxelles, Anvers pour son port où encore Bruges pour ses...

Pour un premier voyage en Croatie, j’ai eu la chance de visiter Zadar, une ville charmante avec un...

Marrakech est la ville de choix de bon nombre de touristes au Maroc. De l’avis même des marocains...

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.