En grand amateur d’histoire et de mythologies anciennes, je n’ai pas pu résister à l’envie de faire une visite du musée égyptien de Turin lors d’un voyage dans la capitale du Piémont. La collection du musée est juste impressionnante et permet une réelle immersion dans l’Egypte antique. Je vous propose dans ce billet un grand voyage dans l’empire des pharaons tout en restant en Europe à Turin.

informations pratiques

Réservation pour la visite du musée égyptien de Turin

Pour visiter le musée égyptien de Turin, je vous conseille de prendre vos billets en lignes ici. Il s’agit d’un billet coup-file avec guide qui vous permet de bien profiter du musée et de vous plonger dans la civilisation antique égyptienne. Profitez de la simplicité des démarches en ligne pour faire votre réservation pour le musée égyptien de Turin. Cela vous permettra par la suite de visiter le musée en toute tranquillité et de consacrer du temps aux autres attractions de la ville si vous le souhaitez.

Pour visiter d’autres sites touristiques de Turin, je vous conseille le Torino Piemonte Card. Elle vous permettra de faire à moindre frais, les attractions principales de Turin dont le musée égyptien (museo Egizio). C’est donc la meilleure solution pour vous, si vous avez l’intention de faire plusieurs visites lors de votre séjour à Turin.

horaires :

Les horaires d’ouverture du musée sont les suivants :

  • Lundi : 9h-14h
  • Mardi à Dimanche : 9h-18h30

Des ouvertures exceptionnelles sont programmées par moment mais dans tous les cas, en faisant vos réservations en ligne, vous avez l’assurance de prendre vos billets sur un créneau où vous ne trouverez pas les portes du musée closes.

Comment aller au musée égyptien de Turin

musée égyptien de turin - oudjat - oeil horus - librevoyageur

Musée égyptien de Turin – représentation de Oudjat (oeil d’Horus)

Le musée se trouve à l’adresse ci-dessous :

Palazzo dell’Accademia delle Scienze
Via Accademia delle Scienze, 6 10123Turin

En transports en commun, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Metro : ligne 1 (ligne rouge M1) et descendre à l’arrêt Porta Nuova. Le musée de trouve à quelques minutes de marche.
  • Tram : prendre le Tram 4. Descendre à l’arrêt Bertola 247
  • Bus : les lignes qui desservent le musée sont
    • lignes 5858B115557 : arrêt Bertola-1642
    • lignes 72 e 72B : arrêt Bertola-2179
    • lignes 135651 : arrêt Bertola-469
    • ligne 27 : Bertola-1632 (terminus)
    • lignes 13155556 : arrêt Bertola-471

Visiter le musée égyptien de Turin

visite du musée égyptien de Turin - librevoyageur

Musée égyptien de Turin

Le musée égyptien de Turin est l’un des plus beaux musées au monde sur la civilisation antique égyptienne. C’est aussi le 2eme plus grand musée d’Egyptologie du monde, le premier étant celui du Caire en Egypte. Que vous soyez un amateur ou non de la civilisation antique égyptienne, ce musée doit figurer en bonne liste dans votre que faire à Turin. Il est vraiment magnifique et dispose d’une impressionnante collection sur les antiquités égyptiennes. Le musée égyptien de Turin est donc à ce titre, l’un des lieux les plus importants de l’histoire de l’humanité.

Pour présenter au public ses nombreuses pièces, le musée a dû subir d’importants travaux d’aménagements. Les expositions sont aujourd’hui organisées par étage pour rendre la visite agréable. Cette disposition permet également de comprendre les différentes périodes qu’a traversées l’Egypte antique au cours de son histoire.

Organisation du musée

Les salles d’expositions de musée égyptien de Turin sont réparties sur 4 étages. Il sont tous très interessants et vous permettront de faire un véritable voyage dans le temps, à la découverte de la civilisation antique égyptienne, celle des pharaons.

Rez-de-chaussée

visite du musée égyptien de Turin - Sphynx amenhotep III - librevoyageur

Musée égyptien de Turin – Sphynx d’Amenhotep III

A l’étage zéro du musée égyptien de Turin vous trouverez principalement la galerie des rois mais aussi le temple d’Ellesiya. C’est un temple rupestre qui a entièrement été démantelé et reconstruit à Turin lors de la vaste opération de sauvegarde des trésors archéologiques d’Egypte. Le temple d’Ellesiya a été offert à L’Italie par l’Egypte en remerciement de son soutien lors de cette opération de sauvegarde. Le temple de Debod que vous trouverez à Madrid en Espagne est un autre exemple de temple offert par l’Egypte a un autre pays qui l’a aidé à sauver ses oeuvres archéologiques.

Parmi les plus belles pièces du rez-de-chaussée, vous trouverez un sphinx du roi Amenhotep III, et une stèle de Ramsès II, l’un des plus cèlèbres pharaons d’Egypte.

1er étage

Le premier niveau abrite des pièces provenant de périodes plus récentes de l’histoire de l’Egypte antique. Vous trouverez notamment une collection de la période ptolémaïque et une autre de la période romaine. Ce sont des pièces qui présentent une Egypte antique qui n’est plus réellement celle des pharaons au sens strict. Mais elles sont tout aussi impressionnantes et méritent largement votre intérêt.

En plus de ces pièces provenant de périodes plus récentes, vous trouverez les trésors mis à jour par les recherches de la vallée des reines en Egypte ainsi que lors des excavations de Deir el-Medina. L’une des pièces les plus importantes du musée a même été trouvée pendant ces fouilles. Il s’agit de la la tombe de Kha sur lequel nous reviendrons un peu plus bas dans l’article.

2eme étage

Le deuxième étage du musée poursuit le découpage en moments historiques de l’Egypte antique. il regroupe la période prédynastique, le moyen empire et le nouvel empire. La période prédynastique est celle des premiers souverains de l’Egypte antique, avant l’ère des pharaons. Il existait alors un roi au nord et un autre au sud du territoire. Le premier véritable pharaon est le roi Narmer qui unifia la haute et la basse Egypte.
Le moyen empire est une période assez calme de l’histoire égyptienne qui a suivit une période dite « intermédiaire » où le pouvoir politique n’était plus vraiment aux mains des pharaons. C’est donc une période au cours de laquelle la souveraineté retrouvée de l’Egypte s’est peu à peu raffermie.
Pour finir, le nouvel empire, correspond à la période pendant laquelle, l’Egypte antique est à son apogée. C’est le véritable âge d’or de la civilisation égyptienne et ce sont les pharaons du nouvel empire qui sont les plus cités dans l’histoire. Il s’agit par exemple de Ramsès II, Akhenaton ou Toutankhamon.

3eme étage

Votre visite du musée égyptien de Turin pourrait également vous amener au troisième étage du bâtiment. Mais celui ci n’est utilisé que pour les expositions temporaires. Pour savoir quelles oeuvres sont exposées à cet étage vous pourrez faire un tour sur le site officiel du musée égyptien de Turin (en italien ou en anglais).

Histoire du musée

visite du musée égyptien de Turin - tablette - librevoyageur

Musée égyptien de Turin – Tablette

Le musée égyptien de Turin ou plus précisément, le musée des antiquités égyptiennes de Turin a été créé en 1821  par Charles Félix, duc de Savoie et roi de Sardaigne. Ce dernier créa le musée avec l’importante collection qu’il venait d’acquérir et qui appartenait précédemment à Bernardino Drovetti, un pillard français d’origine italienne.

Des fouilles archéologiques menées conjointement par des chercheurs italiens et égyptiens ont considérablement enrichies cette première collection Drovetti. La règle à l’époque stipulait un partage des découvertes entre le musée de Turin et celui du Caire. Ceci a permis au musée égyptologique de Turin de se constituer un véritable trésor archéologique sur l’Egypte antique. Aujourd’hui, seul le musée du Caire récupère les oeuvres archéologiques révélées par les fouilles. Mais avant le changement de la règle de partage, plusieurs pièces de très grande importance avaient pu être récupérées par le musée de Turin.

Ceci fait du musée égyptologique de Turin une petite Egypte antique en plein coeur de l’Europe. Cela donne d’ailleurs une sensation assez étrange quand on visite certaines pièces. On a vraiment l’impression que toute l’Egypte des pharaons se trouve dans le musée!

En plus du musée d’égyptologie de Turin, les pièces récupérées par Drovetti ont servi également à alimenter les musées de Berlin et celui du Louvre à Paris. Le cas Drovetti comme d’autres, pose aujourd’hui le problème de la restitution des oeuvres à leur pays d’origine. Plusieurs mouvements de contestation un peu partout en Europe et en Afrique, demandent un rapatriement des oeuvres vers leur pays d’origine.

Jean-François Champollion et le musée égyptien de Turin

 

visite du musée égyptien de turin - librevoyageur

Musée égyptien de Turin

Si l’Egypte antique vous intéresse, vous connaissez certainement déjà Jean-François Champollion. C’est le père de l’égyptologie et le premier chercheur à avoir percé le secret des hiéroglyphes. Son déchiffrement de la première véritable écriture du monde a permis d’avoir accès à une importante documentation sur l’Egypte antique et sur toute l’humanité de cette époque.

L’Egypte antique passionnait profondément Jean-François Champollion. Il avait intimement lié son destin à celui de cette grande civilisation et ne vivait que par elle. Sa déclaration :  « Je suis tout à l’Egypte, elle est tout pour moi » illustre assez bien son attachement au royaume des pharaons. Ainsi, il compris très vite l’importance du musée égyptien de Turin dans la recherche fondamentale sur les antiquités égyptiennes et sur la compréhension de cette culture.

Dès l’acquisition des pièces Drovetti par le roi Charles Félix, Champollion se rendit plusieurs mois à Turin pour étudier l’ensemble de la collection. Il aura même pour mission plus tard d’établir un catalogue et référencer les différentes oeuvres. Ce qu’il y trouva lui permis de nourrir ses travaux qui auront une importance capitale dans le développement de cette nouvelle branche de l’archéologie. Ils consolidèrent grandement les fondements de l’égyptologie scientifique qu’il venait de créer en déchiffrant les hiéroglyphes.

Jean-François Champollion permit aussi un sauvetage in extremis d’importantes pièces célèbres dont la perte aurait maintenu un voile opaque sur tout un pan de la civilisation pharaonique. Il s’agit par exemple du canon royal de Turin dont je vous reparle un peu plus bas dans l’article.

Les plus importantes pièces du musée

Comme déjà évoqué un peu plus haut, visiter le musée égyptien de Turin vous permettra de découvrir de magnifiques collections sur la civilisation antique égyptienne.Il détient même certaines pièces qui sont absolument essentielles pour l’égyptologie et qui ont fait sa renommée dans le monde entier. Parmi les pièces les plus importantes du musée, on peut citer :

la tombe de Kha et Merit

C’est une tombe d’un couple de la noblesse égyptienne découverte lors d’importantes fouilles menées par des équipes italiennes et égyptiennes. L’importance de la tombe de Kha et Merit tient du fait qu’elle est l’une des rares à être restée intacte. Elle a échappé aux nombreuses razzias qui ont détruit d’importantes ressources archéologiques de l’Egypte.

Kha était le responsable des travaux de la nécropole sous les souverains Amenhotep II, Thoutmosis IV et Amenhotep III. C’était donc un personnage important de la noblesse égyptienne de l’époque. Sa tombe ainsi que celle de sa femme Merit, indiquent clairement qu’ils faisaient partie de la haute société et qu’ils avaient un niveau de vie élevé. Les ornements de luxe ainsi que les sarcophages très soignés utilisés pour conserver leurs momies par exemple, sont des signes qui témoignent bien de leur niveau social.

La tombe de Kha et Merit a également permis aux archéologues de comprendre un peu plus la perception de la mort par les égyptiens anciens. La tombe étant intacte, elle a pu conserver tous les éléments d’importance dont les égyptiens anciens entouraient leurs morts. On y découvre par exemple que tous les accessoires pour la vie après la mort accompagnaient les deux dépouilles.

Le temple rupestre d’Ellesija

Comme je vous le disais plus haut, c’est un temple que l’Egypte a offert à l’Italie en remerciement du soutien qu’elle lui a apporté pour la sauvegarde de ses sites historiques. C’est donc un authentique temple complet que vous pouvez voir lors de votre visite du musée égyptien de Turin. Il est l’oeuvre du pharaon Thoutmosis III qui l’a fait construire pour honorer les divinités Amon, Horus et la déesse Sati.

Ellesija est un magnifique temple, entièrement taillé dans la roche que vous ne devez pas manquer lors de votre visite du musée. Après votre réservation pour le musée égyptien de Turin, je vous conseille donc de prendre soin de noter précieusement ce temple pour ne pas le louper pendant votre visite.

Le canon royal de Turin

Aussi appelé papyrus de Turin, c’est de loin la pièce la plus importante du musée égyptien de Turin. Il  révèle quelques dieux égyptiens et surtout une liste de 300 pharaons qui se sont succédés sur le trône d’Horus. Il représente donc à ce jour, la source la plus importante sur la chronologie royale pharaonique.

Malgré sa grande valeur historique, ce papyrus aurait pu être complètement détruit sans l’intervention de Jean-François Champollion. En effet pendant son voyage à Turin, il le trouva complètement par hasard, abandonné au fond d’une boite. Le papyrus avait déjà subit des dommages irréversibles, ce que regretta Champollion toute sa vie. Mais grâce à un minutieux travail d’assemblage, les débris restants ont pu être sauvé.

Comme autres objets célèbres du museo egizio, vous trouverez des statues de Ramsès II, et des déesses Isi et Sekhmet. D’autres pièces encore, sont absolument dignes d’intérêt bien qu’elles ne soient pas particulièrement liées à un personnage historique. Prenez donc le temps d’apprécier les collections du musée pour un vrai voyage dans l’Egypte des pharaons.

visite du musée égyptien de Turin - Thoutmosis - librevoyageur

Musée égyptien de Turin – Thoutmosis

Autres activités à Turin

Après votre réservation pour le musée égyptien de Turin, vous pourrez aussi avoir envie de découvrir d’autres musées de Turin. J’en ai retenu deux pour vous qui sont liés à 2 éléments forts de la culture italienne.

Le musée de l’automobile de Turin

Les voitures italiennes encore aujourd’hui font rêver partout dans le monde. Si vous voulez découvrir leur histoire, voir certains modèles célèbres, vous pourrez faire une visite au musée de l’automobile de Turin. Vous pouvez réserver une visite guidée ici pour en apprendre plus sur certaines grandes marques de voiture d’Italie et du monde.

Vous pourriez par exemple découvrir des modèles historiques de Ferrari, ainsi qu’une belle Rolls Royce. Vous y trouverez également des ancêtres célèbres de voitures de courses.

Musée du café Lavazza

Impossible de dissocier l’Italie du bon café. Dans son musée, la marque historique Lavazza vous en fera découvrir tous ses secrets de fabrication et de production. Pendant toute la visite, la maison Lavazza fondée en 1895 vous emmènera dans un voyage sensoriel dans le monde de la petite boisson stimulante.

A la fin de votre visite, vous aurez le plaisir de faire une dégustation d’un café spécial. C’est une expérience que vous réaliserez dans la plus pure tradition italienne. Vous pouvez réserver vos billets pour le musée du café Lavazza ici.

Nous arrivons à la fin de cet article consacré à la visite du musée égyptien de Turin. C’est un lieu incontournable sur l’Egypte antique et sa riche civilisation. Lors d’un voyage à Turin n’hésitez donc pas à aller le découvrir.

Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...
A propos de l’auteur

Articles similaires

En visitant Séville, la capitale de l’Andalousie, vous découvrirez une multitude d’attractions...

Après la nature, la culture! Dans la même veine que mon billet sur les sites naturelles qui me font...

Lors d’un voyage à Fès au Maroc, j’ai beaucoup été fasciné par les décorations des bâtiments, des...

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.