Des visites à faire au Japon, Miyajima est certainement l’une des plus magiques. La petite île sacrée, recouverte d’une épaisse végétation est très belle. Son temple shintoïste et son Torii font rêver des milliers de touristes à travers le monde. Comment visiter Miyajima? Que faire à Miyajima? Que voir? Où Dormir? Dans cet article, je vous amène à la découverte d’un des plus beaux joyaux de l’empire du soleil levant.

Informations pratiques

Comment aller à Miyajima ?

Pour se rendre à Miyajima, il faut d’abord aller jusqu’à la grande ville la plus proche, Hiroshima. Elle dispose d’une grande gare bien desservie. Elle est accessible en seulement 1h à partir de Fukuoka ou en 2h à partir de Kyoto. Depuis Hiroshima vous devez prendre le train JR Sanyo pour rejoindre Miyajima-Guchi. Le trajet dure 30 petites minutes et la gare d’arrivée se trouve juste à coté du port de Ferry.

Muni de votre JR Pass, vous pourrez ensuite embarquer gratuitement sur le ferry, et visiter Miyajima, la belle petite île qui vous fait rêver.

Où dormir à Miyajima

Pour dormir à Miyajima, vous avez le choix entre trouver un logement sur l’île sacrée ou alors de l’autre coté, sur la grande île de Honshu près de la gare. Bien que l’île de Miyajima soit plus chère je vous recommande d’y trouver votre hébergement. Vous pourrez plus facilement organiser vos visite et profiter pleinement de l’île.

Ryokans

onsen - ryokan - miyajima

Quoi de mieux que de dormir dans un ryokan, un habitat traditionnel japonais à Miyajima? L’île offre un cadre idyllique pour faire cette expérience au Japon et de très beaux établissements sont prêts à vous accueillir. J’en ai sélectionné quelques uns pour vous ci-dessous :

Iwaso : C’est LE ryokan où loger à Miyajima. Si vous n’avez pas encore trouvé de logement pour votre séjour à Miyajima et que vous avez envie de vous faire plaisir, bondissez dessus! Le ryokan Iwaso est incontestablement l’un des meilleurs endroits où dormir à Miyajima. L’établissement se trouve dans un cadre magnifique juste derrière le sanctuaire Itsukushima Jinja. Si vous êtes intéressé, ne tardez vraiment pas à faire vos réservations en ligne. Les chambres sont très vite occupées, surtout en haute saison.

Kurayado Iroha : Le Kurayado Iroha est un autre ryokan très prisé de Miyajima. Vous pourrez également y passer un très bon séjour pour dormir à la japonaise. Les chambres sont bien spacieuses et sont équipées pour vous proposer une bonne expérience traditionnelle. La cuisine proposée par l’établissement est également très bonne. Vous pouvez faire vos réservations ici. Allez y sans hésiter, le Kurayado Iroha est également un très beau ryokan où séjourner pour visiter Miyajima.

Miyajima Seaside Hotel : un dernier ryokan très charmant où loger à Miyajima. Il se trouve un peu plus à l’est du port ferry. Depuis le ryokan, vous aurez une belle vue sur la baie. Une navette gratuite permet de rejoindre le port ferry ou le centre ville. Si vous séjournez au Seaside Hotel, n’hésitez pas à prendre la navette particulièrement le soir pour voir les illuminations. Vous pouvez réserver en ligne ici.

Hôtels

Sakuraya : L’établissement propose une expérience à mi chemin entre un hôtel standard et un ryokan. En y posant vos valises, vous pourrez donc faire une expérience proche de la vie à la japonaise sans pour autant rompre totalement avec vos habitudes. L’hôtel bénéficie surtout d’un emplacement idéal pour allez admirer le Torii flottant et le sanctuaire d’Itsukushima. Le Sakuraya est très vite complet, ne tardez pas trop à faire vos réservations.

Livemax Resort Aki Miyajima : c’est un bel hôtel standard où dormir à Miyajima. C’est un établissement classique comme vous en avez l’habitude avec une literie standard. Le cadre de l’hôtel est très charmant et sa situation géographique permet de rejoindre facilement les attractions de l’île. Réservations en ligne ici.

Pourquoi il faut passer une nuit à Miyajima !

Miyajima est l’une des îles les plus mythiques de tout le Japon. C’est un endroit idéal pour passer une nuit à la japonaise dans un ryokan, un habitat traditionnel. De plus, les attractions de l’île et notamment le Torii flottant sont également magnifiques en soirée.
Passer une nuit sur l’île de Miyajima, c’est se donner une chance de vivre un moment unique et inoubliable. Comme décrit plus bas dans l’article, visiter Miyajima le soir est une expérience différente de celle que l’on fait pendant la journée. Ne pas découvrir l’île sacrée la nuit, c’est se priver d’une des choses qu’elle a de mieux à offrir.

Que manger à Miyajima ?

La grande spécialité de l’île est le Momiji-manju, une pâtisserie en forme de feuille d’érable, fourrée avec une pâte d’haricots rouge. Vous en trouverez facilement dans les rues commerçantes près du sanctuaire. Sans que ce soit un régal absolu, le  Momiji-manju se laisse manger facilement. Dans tous les cas, vous pourriez le tester par vous même. N’étant pas un grand amateur de pâtisserie japonaise, mon avis n’est peut être pas le plus objectif.

plat anguille - miyajima - spécialité

Le plat typique de l’île est un plat d’anguilles avec du riz. J’ai beaucoup plus apprécié et pour déjeuner, je vous recommande de prendre une table à Anagomeshi Wada près de Machiya street. A noter qu’il faut parfois s’armer de patience, les restaurants sont vite pleins et il faut attendre sur des bancs dehors qu’une place se libère.

Visiter Miyajima c’est aussi découvrir sa cuisine, je vous recommande donc de tester au moins une des spécialités culinaires de l’île.

Visiter Miyajima : Que faire à Miyajima?

Miyajima est l’une des îles les plus touristiques du Japon. Presque tous les touristes en voyage au Japon font une excursion d’une ou de plusieurs journées à Miyajima pour découvrir ses merveilles.

Avant de devenir une des plus importantes destinations touristiques du pays, Itsukushima qui est le vrai nom de l’île, était et reste une des terres les plus sacrées du Japon. L’appellation Miyajima veut même dire littéralement, île sanctuaire. La spiritualité shintoïste est donc très présente sur Miyajima et lui confère un statut particulier. On n’a ni le droit de naitre ni de mourir sur l’île! Vous n’y trouverez donc ni maternité ni cimetière.

visiter miyajima - daim - librevoyageur

Daim près du sanctuaire itsukushima – Miyajima

Le reste du vivant jouit aussi de considérations particulières. Il est interdit d’abattre les arbres et les animaux sont protégés par la population. Ainsi vous pourrez voir des daims se balader dans la ville en toute liberté, particulièrement près du sanctuaire Itsukushima Jinja. Ils ne sont nullement embêtés par la population et participent à la vie de l’île. Dès que vous vous approcherez des zones où vous pourrez les rencontrer, vous verrez des panneaux en plusieurs langues demandant de les traiter avec patience et gentillesse.

Entre les visites de lieux sacrés et la découverte des paysages sauvages, vous trouverez facilement que faire à Miyajima pendant votre séjour.

Visite du sanctuaire Itsukushima Jinja

que faire à miyajima - Itsukushima Jinja - librevoyageur

Sanctuaire sur pilotis – Itsukushima Jinja – Miyajima

La première attraction de Miyajima est son célèbre temple shinto, Itsukushima Jinja et plus particulièrement son Torii. Itsukushima Jinja, qui porte le véritable nom de l’île est assez différent des autres temples shintoïstes. Se trouvant en bord de mer, il est construit entièrement sur pilotis ce qui change complètement son environnement et son décor quand la marrée est haute ou basse.

Bien que se trouvant dans une zone très populaire et très fréquentée, une ambiance calme et reposante y règne et il est très agréable à visiter. Lors de votre passage, prenez votre temps pour vous promenez dans les différentes allées pour admirer tous les petits détails de l’architecture de l’édifice.

La visite d’Itsukushima Jinja ne coute que 300 JPY (environ 2,5€) et pour 200 yens de plus vous aurez aussi accès au Treasure Hall, le musée du sanctuaire. Personnellement, je n’ai pas particulièrement apprécié la visite du musée. Vous pouvez sans regret vous limiter à la visite du sanctuaire. Cela dit, le billet d’entrée étant à un prix dérisoire, si le coeur vous en dit, vous pourrez toujours allez y faire un tour. Vous y trouverez entre autres objets culturels, des masques et une armure authentique de samouraï.

Lors de ma visite de Miyajima, j’ai eu la chance d’assister à une représentation de Bugaku dans le sanctuaire Itsukushima Jinja. C’est une danse de cour traditionnelle qui serait originaire d’Inde et qui fut également populaire en Chine et au Vietnam. Aujourd’hui elle n’existerait plus qu’au Japon et notamment au sanctuaire de Miyajima.

visiter miyajima - danseur Bugaku - librevoyageur

Danseur Bugaku – Sanctuaire Itsukushima Jinja – Miyajima

Au son des flutes et des tambours, un danseur habillé d’un costume aux couleurs vives, le visage couvert d’un masque imposant, exécute des mouvements très précis. Les pas sont lents, entrecoupés de passages rapides qui le dirigent vers la grande estrade, le Takabutai. Le spectacle atteint alors son point culminant. Avec le magnifique Torii en arrière plan, le danseur laisse alors exprimer tout son talent. Un moment unique qui pourrait ajouter une touche spéciale à votre visite de Miyajima.

Admirer le plus beau Torii du Japon

Le Torri flottant de Itsukushima Jinja est un véritable monument national du Japon. Comme nous le verrons plus bas, l’île de Miyajima dans sa globalité est interessante et mérite absolument qu’on la visite. Mais c’est indiscutablement son Torii qui est son attraction principale et qui fait se déplacer la majorité des touristes.

Je dois vous l’avouez, lors de mon séjour au Japon, plus je me rapprochais de moment ou je devais me rendre à Miyajima, plus je trépignais d’impatience. Car le monument est vraiment magnifique et visiter Miyajima, c’est d’abord aller voir son Torii flottant.

visiter Miyajima - torii flottant - floating torii - librevoyageur

Torii flottant – Miyajima

Il est classé avec le reste du sanctuaire au patrimoine mondial de l’Unesco. L’île est par ailleurs jumelé au mont Saint Michel en France. Un site bien connu qui détient également un autre élément du patrimoine mondial. Le Torii avec la vue sur le mont Misen fait en plus partie des trois plus célèbres vues du Japon. Comme autre distinction, le Torii de Miyajima est parfois appelé la porte du Japon, rien que cela!

Lors d’un voyage au Japon, vous pourrez voir des Toriis par dizaine, les nombreux sanctuaires shintoïstes en étant tous pourvus, il est très facile d’en trouver. Ce qui rend le Torii de Miyajima si particulier, c’est d’abord le fait qu’il soit flottant mais aussi ses dimensions monumentales et le cadre dans lequel il s’inscrit.

On le découvre d’abord au loin en traversant en ferry, le petit bras de mer qui sépare Miyajima du reste de l’archipel. Il se présente majestueusement en face du sanctuaire et vous accueille en grand patron de l’île. Il se révélera de plus en plus sous vos yeux au fur et à mesure que votre bateau se rapprochera des côtes. Vous pourrez alors commencer à admirer les détails de sa structure ainsi que sa couleur rouge orangée caractéristique.

Mais votre émerveillement sera total quand vous aurez rejoint la terre ferme et que vous pourrez admirer le torii depuis les abords d’Itsukushima Jinja ou même depuis l’intérieur du sanctuaire. Vous pourrez enfin le voir dans toute sa splendeur et comprendre pourquoi tant de monde tient à vivre ce moment.

Qu'est ce qu'un Torii ?

Un torii est un portail traditionnel japonais, généralement en bois peint en rouge ou en rouge vermillon pour celui de Miyajima. C’est l’élément qui marque l’entrée d’un sanctuaire shinto et qui sépare le monde profane du monde sacré, ou encore l’immanent du transcendant.
Le Torii est donc une structure essentielle des sanctuaires shintoïstes. Il permet de les reconnaitre facilement et de les distinguer facilement des autres espaces religieux comme les temples bouddhistes. Il est aussi devenu un des symboles de tout le Japon.

Quand aller voir le Torii flottant?

Il faut noter tout de même que si le torii de Miyajima est beau à tout moment de la journée, ce qui lui donne une touche spéciale c’est qu’il est flottant. Il convient donc de faire attention aux marrées et s’assurer qu’elle est haute. Le meilleur moment de la visite c’est quand le monument a bien les pieds dans l’eau. Vous pourrez donc vérifier ce point en faisant un tour sur les sites spécialisés comme celui ci.

Dans tous les cas, vous n’avez pas d’inquiétude particulière à avoir non plus. Visiter Miyajima a marrée basse est aussi une expérience interessante. C’est seulement à ce moment que vous pourrez allez tout au pied du Torii sans vous mouiller et prendre la mesure de ses dimensions gigantesques.

Une autre expérience que vous pourrez vivre sur l’île, c’est de voir le fameux Torii dans une scène de lever ou de coucher de soleil. Pour cela, il est préférable de passer une nuit sur Miyajima comme je vous l(ai déjà recommandé plus haut. Dans tous les cas, vous devez vérifier le calendrier solaire du moment de votre visite.

Le pavillon Senjokaku

visiter miyajima - pavillon Senjokaku - librevoyageur

Pavillon Senjokaku – Miyajima

Appelé aussi pavillon aux 1000 tatamis, c’est un grand bâtiment religieux du sanctuaire Toyokunni qui se trouve tout près du sanctuaire d’Itsukushima. Il est reconnaissable au loin par sa grande pagode à 5 étages. Avec le torii flottant, c’est l’une des premières attractions qu’on découvre dès qu’on met le pied sur l’île.

Le pavillon Senjokaku aurait été construit par l’un des plus illustres personnages de l’histoire du Japon, le Shogun Toyotomi Hideyoshi. C’est l’un des généraux qui sont à l’origine de l’unification du pays au XVIe siècle. Toyotomi Hideyoshi fit construire le pavillon pour permettre aux moines de se retirer pour copier les paroles philosophiques appelés sutras.

Aujourd’hui le pavillon Senjokaku est une des principales attractions de Miyajima. Sa pagode appelée Gojunoto, est la plus grande construction de l’île. Malgré sa structure en bois elle est conçue pour résister aux séismes.

Mont Misen

visiter miyajima - mont misen - librevoyageur

Mont Misen – Vue du sommet – Miyajima

Après avoir admiré le Torii flottant sous tous ses angles, vous pouvez continuer à visiter Miyajima en vous tournant vers le mont Misen. En vous interessant à la montagne sacrée, vous trouverez bien de choses à faire à Miyajima en dehors de son Torii. Avec une hauteur de 535 mètres, c’est le point culminant de l’île. Son sommet représente tout naturellement le meilleur point d’observation pour admirer l’ensemble la baie.

Mais gravir le mont Misen procure pleins d’autres plaisirs. C’est une belle randonnée à faire dans la flore préservée de l’île de Miyajima. Pour cela, il faut vous munir de bonnes chaussures. Même si vous trouverez de nombreux escaliers (aménagés ou de fortune) sur les différents parcours, les montées sont parfois rudes et il vaut mieux avoir de bons appuis.

Les parcours pédestres

Trois parcours permettent d’atteindre le sommet de la montage sacrée. Il s’agit de :

  • Momijidani : 1h30 à 2h.
  • Daisho-in : 1h30 à 2h.
  • Omoto :  2h à 2h30.

Les durées sont celles indiquées sur le guide papier que vous pourrez vous procurer au début de la montée.  Les estimations assez justes et conformes à la réalité. Personnellement j’ai mis près de deux heures à faire la montée Daisho-in en comptant les pauses photo.

visiter Miyajima - daim - biches - librevoyageur

Biches au Mont Misen – Miyajima

A noter que si vous décidez de faire la randonnée, vous trouverez plusieurs panneaux indiquant la présence de dangereuses vipères asiatiques appelées Mamushi. En réalité, les serpents doivent s’éloigner des parcours souvent empruntés par les randonneurs. Les seuls animaux que j’ai croisé sont les ravissantes petites biches qu’on trouve partout sur l’île. Mais si par malheur en partant visiter Miyajima, vous croisez des Mamushis lors de votre randonnée, je vous recommande de suivre les recommandations des autorités locales. Ne vous en approchez pas et n’essayer pas de les chasser avec un bâton. Et surtout retenez le 119 qui est le numéro à appeler en cas de morsure.

Chaque parcours porte le nom d’une attraction que vous découvrirez en la choisissant pour atteindre le sommet du mont Misen. Ainsi, le parcours Momijidani vous fait passer par le parc du même nom. Le parc Momojidani est un parc célèbre du Japon et l’un des plus beaux endroits de l’île. Particulièrement en automne, il offre un magnifique spectacle visuel avec son tapis de feuilles d’érables. Les momiji, les érables japonais présentent alors des couleurs vives rouges orangées qui rendent le parc très beau.

visiter miyajima - torii - mont misen - librevoyageur

Torii dans la forêt en montant au sommet du mont Misen – Miyajima

Le parcours Momijidani vous fait également découvrir le Hammer Rock, un immense bloc de pierre de la montagne sacrée, Daikokuten, et le sanctuaire Takinomiya.

 

visiter miyajima - Daishi-in - librevoyageur

Statuettes à Daishi-in – Miyajima

Le deuxième chemin de randonnée Daisho-in, vous fait découvrir le temple bouddhiste Daisho-in. Un très beau temple connu aussi pour ses couleurs en automne mais surtout pour ses petites statuettes, les Jizo. Ce sont des représentations de Bouddha avec un visage poupin et qui arborent souvent un bonnet ou un bavoir. Des attributs enfantins qui sont liés à leur fonction. Les Jizo sont en effet les protecteurs des enfants et des nouveaux nés morts trop tôt. Les parents malheureux viennent donc leur rendre hommage pour qu’ils veillent sur l’âme de leurs enfants.

visiter miyajima - jizo - librevoyageur

Jizos reprenant les symboles des singes de la sagesse – Miyajima

Le temple Daisho-in fait partie de la secte Shingon elle même émanant du courant bouddhiste Mahayana (aussi appelé grand véhicule), qui est la plus répandue au Japon. Ce courant se nourrit de pratiques anciennes et reprend souvent des chants de louange en langue indienne Sanskrit. Ainsi en visitant le temple Daisho-in, vous pourrez voir les prêtres prier et chanter en Sanskrit. Vous aurez des frissons à les entendre enchainer les mots d’adoration dans un flux ininterrompu sur le rythme envoutant des tambours.

Le parcours Daisho-in permet également de voir la cascade Shiraito, et de rejoindre l’observatoire Satomichaya.

Comme le Momijidani, le dernier chemin de randonnée vous fait découvrir en priorité un parc. Il s’agit du parc Omoto connu pour ses arbres centenaires. Il regroupe une belle flore où vous pourrez vous ressourcer avant d’attaquer le parcours le plus physique pour atteindre le sommet du mont Misen.

Le parcours Omoto vous fera découvrir Le gros bloc de pierre appelé Fuji rock, le pic de Komagabayashi,  le deuxième plus haut sommet de l’île, et la cave Iwaya Daishi.

Le téléphérique de Miyajima (Miyajima ropeway)

visiter miyajima - téléphérique ropeway - librevoyageur

téléphérique de Miyajima

Si vous n’avez pas envie de faire une randonnée, vous pouvez toujours prendre le téléphérique de Miyajima pour atteindre le sommet du mont Misen.

C’est également une façon interessante de découvrir la montagne sacrée voir même une partie de l’île. Comme déjà évoqué, Miyajima étant une terre sacrée, sa flore a bien été préservée. Par voie terrestre on se rend déjà compte à quel point la végétation de l’île est luxuriante mais en étant suspendu dans une cabine au dessus des grands arbres de l’île, on découvre encore autre chose. Les arbres richement garnis de feuilles sont d’une incroyable densité. La vue depuis le téléphérique donne l’impression de passer au dessus d’un tapis vert totalement opaque.

La montée dure 10 minutes, ce qui est relativement court. Vous aurez néanmoins le temps d’apprécier la belle nature de l’île. Le tarif du téléphérique est de 1000 JPY(un peu plus de 8€) pour un aller simple et de 1800 JPY (environ 15€) pour un aller / retour.

Un point d’attention à noter, un restaurant juste après le parc Momijidani propose des tickets d’accès au funiculaire. Même si ce type d’arnaque n’est pas fréquent au Japon, j’ai trouvé que l’enseigne ne faisait pas suffisamment sérieuse pour y payer son ticket. Par précaution, je vous recommanderais donc de prendre votre ticket directement à l’entrée du téléphérique.

Les deux façons de découvrir la montagne, en randonnée ou en funiculaire étant interessantes, vous pouvez optez pour une solution mixte. Faire la montée en téléphérique et la descente en randonnée. Vous aurez ainsi l’occasion de vivre les deux expériences et voir les principales attractions que cette excursion offre. Dans tous les cas, visiter Miyajima passe par aller voir le sommet de sa montagne sacrée, le mont Misen.

Miyajima le soir

 que faire à miyajima - Torii flottant - floating torii - soir - librevoyageur

Le Torii flottant le soir – Miyajima

Une autre façon de visiter Miyajima est d’y passer une nuit. La majorité des touristes repartis, l’ambiance de l’île change complètement. Elle retrouve à mon sens, plus de spiritualité et correspond davantage à l’idée qu’on se fait d’une île sacrée. Les agitations dans les rues principales ou autour du sanctuaire Itsukushima Jinja, laissent place à un calme qui appelle à la méditation. Miyajima le soir, est un endroit où on se sent bien.

L’île change totalement d’atmosphère et ses habitants reprennent un peu plus possession des lieux. Les quelques touristes qui restent, se fondent dans la masse et troquent leurs casquettes, bermuda ou jean’s contre des Yukata, les habits traditionnels japonais. C’est vraiment une expérience à faire à Miyajima pour que votre séjour soit encore plus complet.

Le Torii flottant, toujours lui, vous révèle aussi un autre visage. Eclairé par une lumière orange, il est plus flamboyant qu’en pleine journée et s’apprécie autrement. Etant moins pressé par le temps, on peut alors s’asseoir en bord de mer et voir l’eau s’écraser sur ses pieds.

Visiter Miyajima c’est donc aussi passer une soirée au calme sur l’île sacrée pour s’imprégner de l’ambiance de quiétude qui y règne.

Nous arrivons à la fin de ce guide pour visiter Miyajima, la merveilleuse île au Torri flottant. C’est l’un des joyaux du Japon qu’il faut prendre le temps d’apprécier lors de votre séjour. L’île étant petite, beaucoup de touristes commettent l’erreur de n’y faire qu’un petit passage entre des villes plus grandes et plus touristiques. J’espère vous avoir donné suffisamment d’éléments pour vous aider à trouver que faire à Miyajima. J’espère surtout avoir réussi à vous faire comprendre que Miyajima se vit plus qu’elle ne se visite.

Rating: 5.0/5. From 5 votes.
Please wait...
A propos de l’auteur

Articles similaires

A l’instar de plusieurs grandes villes du monde, Tokyo, la capitale du Japon s’est aussi offerte une...

Si vous voyagez sur l’île de Kyushu au Japon, il y a une ville que vous devez absolument visiter....

Takayama est une ville très charmante de la région des alpes japonaises. Elle occupe un espace...

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.